Cet espace a été ouvert au public en avril 2017 (et constituait la grande nouveauté de cette année).

Il s'agit d'un parcours autour d'un enclos vallonné, agrémenté de plusieurs points d'observation, en surplomb mais aussi en contrebas de l'espace de vie des Lions d'Afrique du Sud Panthera leo krugeri, qui sont l'espèce la plus spectaculaire de cette zone. Le groupe présenté est constitué du couple de KRUGER et MALAWI (précédemment présentés dans un des enclos de la fauverie), et de leurs enfants (plusieurs portées y sont nées ou y ont grandi).

A l'entrée du parcours (à droite de la colline aux Lions), un petit enclos sablé agrémenté d'une - fausse - termitière accueille le visiteur avec un groupe reproducteur de Suricates Suricata suricatta (auparavant présenté dans un enclos proche de la plaine africaine). Les Suricates disposent d'un petit bâtiment de nuit avec une vitre haute et étroite qui permet de les entrevoir lors des journées les plus froides.

Puis l'enclos suivant, long et enherbé, est le lieu de vie de 3 Lycaons Lycaon pictus arrivés en 2017 (cette espèce n'est pas réellement une nouveauté, elle a été présentée dans la fauverie historique entre 1998 et 2002) depuis le CERZA (parc zoologique normand) et le Zoo de Duisburg (Allemagne). Cette espèce n'a pas encore réussi à se reproduire à ce jour.

Le visiteur pénètre ensuite dans une grotte qui offre à nouveau des points de vue sur le parc aux Lions et les bassins et cascades attenants. Cette grotte contient aussi plusieurs vivariums présentant de petits animaux africains (reptiles et 1 mammifère très particulier) :

  • 1er terrarium : plusieurs Lézards (Lézards impériaux plats Platysaurus imperator, Lézards fouette-queue Uromastyx nigriventris, Smaugs ou Cordyles du Mozambique Cordylus mossambicus, Tarentes annelées Tarentola annularis) et des jeunes Tortues sillonnées Centrochelys sulcata ; les lézards sont arrivés dès le printemps 2017, les tortues en juillet 2017 ;
  • 2ème terrarium : des Tortues crêpes Malacochersus tornieri, des Pyxides arachnoïdes (tortues) Pyxis arachnoides et des Agames à gorge bleue Acanthocercus atricollis ; les Tortues crêpes étaient présentes dès le printemps 2017, les pyxides et agames à partir d'octobre 2017 ;
  • 3ème terrarium : a accueilli brièvement 2 Pythons d'Angola Python anchietae (avril à juillet 2017), puis 1 Varan des savanes Varanus exanthematicus depuis (présent depuis juin ou juillet 2017, ce dernier a séjourné dans le 1er ou le 2ème terrarium) ;
  • dernier ensemble de terrariums : on y trouve une colonie reproductrice de Rats-taupes nus Heterocephalus glaber, une espèce de rongeur très peu présentée dans les parcs zoologiques français. Ils sont présentés depuis la fin avril 2017, le premier groupe provenant d'un zoo allemand.

1 (10172)Terrarium du Varan des savanes, le 20/08/2017.

1 (7406)Panneau informatif des Tortues crêpes, le 21/05/2017.

1 (16401)Panneau informatif des Lézards impériaux plats, le 12/04/2019.

Tous les reptiles ainsi que les Rats-taupes nus sont des nouveautés pour le Zooparc, à l'exception des Tortues sillonnées, du Varan des savanes et des Pythons d'Angola qui sont présentés depuis de nombreuses années (tortues, dans le vivarium et dans un enclos proche de la plaine africaine) ou qui l'ont été historiquement (fin des années 2000-début 2010 pour le Varan, v. 2014-15 pour le Python, tous deux dans le grand vivarium).

En octobre 2019, les terrariums à tortues et lézards proches de l'entrée de la grotte (terrariums n°1 et 2) étaient vides et en travaux. Ils sont à nouveau occupés dès le mois de juin 2020.

La grotte est ornée de statues d'animaux en bois, réalisées dans le style africain.

En sortant de la grotte, le visiteur peut accéder à un restaurant "Le Serengeti" (qui sert surtout des grillades), à une aire de jeux pour enfants, à des toilettes, mais aussi au bâtiment des Lions qui accueille les fauves pendant la nuit ou s'il y a une nécessité de confinement d'un ou plusieurs félins (aléa météorologique, naissances, etc...), et à l'une des deux gares du téléphérique "Le Nuage de Beauval" ouvert depuis le 30 mars 2019 et accessible presque toute l'année sauf en période creuse (de novembre à janvier, hors vacances scolaires).