1 (5394)Le 27/11/2016.

Nom scientifique : Alligator mississippiensis

Classe : Reptiles

Famille : Alligatoridés.

Description : cet alligator présente toutes les caractéristiques physiques de son espèce (Alligator du Mississippi, voir la fiche correspondant à la forme type), mis à part la couleur blanche de sa peau, qui résulte d'une anomalie génétique rare (les 2 parents devant être porteurs du gène de l'albinisme).

Iris bleu à gris, avec un reflet tirant sur le rouge.

Longueur : 4 à 5 m (record : 5,8 m).

Poids : 360 kg (record : 473 kg). Il est possible que certains soient encore plus grands et lourds, pouvant peut-être dépasser la tonne.

Durée de vie : 50 ans (record : plus de 80 ans en zoo).

Aire de répartition : Sud-Est des Etats-Unis.

Habitat : brousses, rizières, canaux, parcs et zones urbaines.

1 (24921)Dans le nouveau bassin du Dôme, le 26/10/2020.

Comportement : l'Alligator du Mississippi est le crocodilien dont le comportement est le mieux étudié et connu. Les spécimens albinos, très vulnérables dans la nature (en particulier par rapport au rayonnement du soleil, qu'ils supportent très mal), y sont très rares tandis qu'ils sont maintenus et reproduits dans divers parcs et zoos.

1 (4103)Le 11/06/2016.

Alimentation : espèce carnivore et piscivore, consomme des poissons, oiseaux, mammifères, tortues et autres reptiles.

Reproduction : la femelle pond dans des monticules de terre en décomposition.

Statut IUCN : préoccupation mineure

Menaces et protection : bien qu'il soit localement affecté par la pollution et l'assèchement des zones humides, l'Alligator du Mississippi n'est pas une espèce menacée. Cela n'a pas toujours été le cas et il était au bord de l'extinction dans les années 1970 ; des programmes d'élevage et de gestion raisonnée des populations sauvages ont permis de faire prospérer à nouveau cette espèce. Son commerce est règlementé, y compris sur le plan international (permis d'exportation exigés, en application de la convention de Washington ou CITES).

Quelques parcs zoologiques et aquariums publics en présentent, à titre de curiosité : par exemple l'Aquarium de la Porte Dorée à Paris ou les Fermes aux Crocodiles de Pierrelatte (Drôme) et de Civaux (Vienne).

Au Zooparc de Beauval : 2 jeunes individus ont été hébergés dans un aquaterrarium de la serre aux Gorilles et Lamantins (1er étage) depuis 2016 (présentation au public dès le début de février), en cohabitation avec 1 jeune femelle Alligator du Mississippi "normale". A partir de l'hiver 2019-2020, ces 3 reptiles ont été transférés dans un nouveau bassin, beaucoup plus large, dans le Dôme équatorial, en compagnie d'un troisième individu albinos et d'un grand nombre de poissons néotropicaux (leur ancien enclos est occupé par des Tortues Saint-Hilaire en décembre 2019, puis par des Crocodiles nains à partir du printemps 2020). Reproduction : non, mais les spécimens présentés n'ont pas encore atteint l'âge de se reproduire.

Le savez-vous ?

  • pendant la parade nuptiale, les mâles sont capables de faire "vibrer" l'intérieur de leur organisme, faisant "danser" l'eau au-dessus de leur dos pour attirer les femelles. Les vibrations sont audibles jusqu'à une centaine de mètres de distance sous l'eau ;
  • le sexe des nouveaux-nés est déterminé par la température à l'intérieur des monticules de terre qui constituent les nids ;
  • à la naissance, la femelle prend soin de ses petits en les transportant sur son dos et même dans sa mâchoire ;
  • comme toutes les espèces de crocodiliens, les Alligators sont plus proches des oiseaux qu'ils ne le sont des serpents ou des lézards ;
  • le nom "Alligator" vient de l'espagnol "El lagarto", qui signifie... le lézard !
  • il existe une autre espèce d'Alligator, de taille plus petite, qui vit en Chine ; de nos jours, il est beaucoup plus rare que son cousin d'Amérique, et menacé d'extinction ;
  • américains ou chinois, les Alligators ont des traits communs qui les distinguent des crocodiles : un museau plus large, et quand celui-ci est fermé, seules ses dents supérieures sont visibles (chez les vrais crocodiles, les dents supérieures et inférieures sont bien évidentes) ;
  • quand les eaux sont riches en algues (ce qui est courant dans les bayous et marais où ils vivent), la peau des Alligators prend une couleur... verte ! [cela peut se voir sur certains des Alligators de Beauval !] ;
  • anomalies de la nature, les Alligators albinos ont la peau très sensible au soleil, et peuvent facilement se faire repérer par des prédateurs, il est peu probable que de tels animaux aient des chances de survie élevées dans leur milieu d'origine ;
  • le doyen connu des Alligators, nommé Muja, vit au Zoo de Belgrade (Serbie) ; arrivé en 1937, il a dépassé les 80 ans. Un autre, appelé Čabulītis, a vécu au Zoo de Riga (Lettonie) où il est mort en 2007, à l'âge de 72 ans.